PARTAGER

« Ce qui rend l’histoire d’Amal Bentounsi particulière ce n’est pas l’épreuve à laquelle elle a dû faire face car malheureusement les victimes de violences policières sont légion . Ce qui rend son histoire hors du commun c’est la réponse qu’elle y a apportée » .

C’est avec ces mots que Kery James a décidé d’introduire le clip de la chanson « Amal » , extrait de son nouvel album « J’Rap Encore » à paraître le 16 novembre prochain .

Dans cette chanson , Kery James nous raconte l’histoire vraie d’Amal Bentounsi font le frère , Amine Bentounsi , a été abattu par le policier Damien Saboundjian d’une balle dans le dos en avril 2012 , alors qu’il tentait d’échapper à une interpellation .

Amal Bentounsi qui est alors commerçante , met de côté son activité professionnelle et s’engage corps et âmes dans une épuisante bataille juridique dans le but d’obtenir une condamnation du meurtrier de son frère .

Malgré les efforts d’Amal Bentounsi qui lui permettent de trouver plusieurs témoins crédibles qui attestent du fait qu’Amine Bentounsi était dos au policier Damien Saboundjian lorsque ce dernier l’a abattu , alors même qu’il ne constituait pas une menace pour sa vie , le policier est acquitté au premier procès .

L’incompréhension du verdict est totale , si bien que , fait très rare , le Procureur de la République fait appel de la décision et renvoie Daniel Saboundjian devant la Cour d’Assise .

« Après 5 ans de lutte acharnée » , le 10 mars 2017 , Daniel Saboundjian est enfin reconnu coupable des faits qui lui sont reprochés et condamné à 5 ans de sursis pour violence volontaire ayant entraîné la mort sans intention de la donner .

Certes la sentence peut paraître légère au vu de la gravité des faits dont il est reconnu coupable , mais la condamnation d’un policier dans ce genre d’affaires est un événement tellement rare , qu’elle est perçue comme une victoire par les militants engagés dans la lutte contre les violences policière .

Forte de l’expérience acquise à ses dépens lors de cette épreuve , Amal Bentounsi a fondé un collectif au nom volontairement alarmiste et un brin provocateur Urgence , notre police assassine .

Au sein de ce collectif , elle apporte notamment son soutien aux familles des victimes de violences policières en attente de procès en leur indiquant les démarches à suivre

Elle a su convaincre plusieurs familles de victimes de violence policières d’apparaître dans le clip réalisé par Leila Sy . Pami les familles de Wissam El Yamni , Amadou Koume , Aboubacar Gueye , Warren Martin , Hocine Hamid Ait Omghar , Ali Ziri , entre autres …

Amal Bentounsi est pour Kery James « un exemple concret de la détermination et du courage dont font preuve les femmes et particulièrement dans nos quartiers » .

En décidant de raconter son histoire et en ne faisant apparaître que des femmes dans le clip de la chanson , Kery James prend à contrepied les détracteurs du rap qui n’ont de cesse de dénoncer la tendance misogyne qui domine dans ce courant musical .

« Ce qui rend l’histoire d’Amal Bentounsi particulière ce n’est pas l’épreuve à laquelle elle a dû faire face car malheureusement les victimes de violences policières sont légion . Ce qui rend son histoire hors du commun c’est la réponse qu’elle y a apportée » .

En effet , transportée par le souci des autres , à l’âge de 40 ans et avec 4 enfants , Amal Bentounsi reprend ses études dans le but de devenir avocate .

Cette détermination ne pouvait laisser Kery James insensible , lui qui est fortement engagé pour l’éducation à travers sa musique mais aussi à travers son association ACES (Apprendre Comprendre Entreprendre et Servir) qui offre des bourses à des jeunes étudiants pour le financement de leurs études supérieures .

Kery James a par ailleurs lui-même déjà exprimé plusieurs fois son désir de passé son bac en candidat libre .

Le rappeur fait donc un pont entre l’histoire d’Amal Bentounsi et son classique Banlieusards considéré par beaucoup d’habitants des quartiers comme l’hymne des banlieues et dont Kery James a écrit un scénario de long-métrage . Le tournage du film vient de s’achever . Ecrit par Kery James , co-réalisé par Kery James et Leila Sy , le film est l’une des trois premières productions Française NETFLIX , annoncées par le fondateur de la plateforme lors de sa dernière visite en France .

Le rappeur conclue donc cette nouvelle chanson par son leitmotiv devenu désormais son emblème : « On n’est pas condamné à l’échec … »

Découvre ici le clip « Amal » de Kery James 

Thanks for rating this! Now tell the world how you feel through social media. .
Merci de donner ton avis
  • Nul
  • Moyen
  • Sans avis
  • Bien
  • Lourd